Rencontre avec Mark Tungate, l'auteur de Branded Man Marketing to Man, au look british sharp.


Photo Slim Aarons 

 

Adepte d'un style minimaliste, fondé sur un jeu de textures aux tonalités exclusives mais surtout peu adepte des injonctions de style et de look, je ne m'étais encore jamais engagée à parler véritablement de style vestimentaire d'une personne, l'identité d'Oxence passant l'univers et le design du vêtement sans injonction de look et de style. 

Je connaissais Mark de nom pour ses ouvrages Branded Man, Ad Land, Fashion Brands entre autres,  mais je l'ai visuellement découvert sur les photos de son épouse Géraldine Dormoy-Tungate et son style m'a semblé répondre parfaitement aux questions reçues par mail " j'aimerais avoir une touche dandy sans avoir l'air ridicule, comment faire ? ".

J'ai proposé à Mark de nous rencontrer, ce qu'il a très agréablement accepté et nous nous sommes rencontrés près du square des Batignolles pour un déjeuner dans un restaurant italien à la cuisine familiale.

Nous avons discuté de mode masculine, de vêtements masculins, de publicité destinée à l'homme, d'allure masculine, de style masculin ce qui est peu étonnant pour l'auteur et journaliste plein d'humour et de bienveillance .

 

Photo Géraldine Dormoy-Tungate 

Alors Mark, comment fait on pour avoir une touche dandy subtile ? 

"Je porte depuis toujours des vestes en tweed plutôt fin, des chemises aux motifs discrets, lunettes en écailles , rasé de près, je privilégie le chapeau à la cravate ou au noeud papillon même si je les aime beaucoup. Je ne les porte que pour certaines occasions dans la mesure où je ne porte pas de tenue business j'aurai l'impression . Le chapeau, je l'aime beaucoup. En été avec un short et un tee shirt blanc ou une marinière, il rehausse toute la tenue. Je ne sais pas si l'on peut en revanche, se le permettre quand on est jeune, moi j'ai toujours été vieux ! " Humour. Anglais. Que j'adore. 

"Je privilégie également beaucoup les écharpes, notamment aux imprimés graphiques" 


Il précise qu'il ne suit pas un dogme particulier sur l'exercice de style mais qu'il y a une règle de bienséance à laquelle il ne déroge pas : cirer et polir ses chaussures chaque jour. Rituel remarqué par son jeune fils qui lui demande s'il n'a pas oublié de "laver ses chaussures" avant de partir de chez lui. 

Référence incontournable en mode masculine : les hommes de la série Mad men. Evidement, on en parle. 

" Les costumes sont bien coupés, les cravates élégantes et fines, Donald Drapper est celui qui a le look le plus fiable et formel sans faute, Roger Sterling,lui, a le look le plus travaillé, quelque part le plus parfait, le plus de personnalité et de prise de risque réussie, mais tout le monde n'est pas Roger Sterling, cela va avec une personnalité, un esprit, un certain décalage, voire sans doute une époque, on était dans le monde de la pub de Manhattan des 60'!" C'était une époque, le copier n'est pas si simple et le singer sans doute risqué, personne ne vous donc oblige à être Roger Sterling. 

 

"J'aime beaucoup la ligne qu'Hedi Sliman a posé dans la mode homme notamment pour le design de ses costumes début des années 2000, c'est fin, bien coupé, masculin et dynamique tout en restant élégant, c'est la même chose que j'apprécie dans une chemise" 

Je ne peux pas m'empêcher de demander à Mark ce qu'il pense de la mode masculine en général qu'il me synthétise avec efficacité selon son analyse et point de vue. 

" Deux options se dessinent clairement dans le choix des hommes pour une marque. La filiation, l'héritage, on fait comme papa par facilité, par affection, par transmission, par mimétisme. Ou justement la dissociation, on se tourne vers d'autres marques, parce que justement nous ne sommes pas notre père, mais par adhésion à un univers, un intérêt pour le vêtement, le produit en tant que tel, ses qualités propres, un design spécifique" 

Je sens comme une révélation, Mark tombe pile sur une des impulsions d'Oxence : respirer. 

Il sourit et me dit d'une traite c'est normal Oxence commence comme le mot Oxygène 

Troublant. 

Merci Mark ! 

Les inspirations du moment de Mark ? 

L'illustrateur découvert sur Instagram Mr Solwboy "où je me suis dit tien sil y a un peu de moi dans ces personnages" et le photographe Slim Aarons "pour son univers jet set des 60s chic mais décontracté ! " 

Mark est quelques jours sur la Riviera pour une conférence, on comprend donc qu'il y pense. 

Pour une allure "dandy" subtile, précise et équilibrée, inutile de décrypter tout le Pittu Uomo, un petit tour du côté de chez Mark et tout se passera bien. 

Bel été ! 

Marion 


Laissez un commentaire