- L'ultra contemporaine photographe - Sandra Catarina Ferreira -


Sandra Ferreira est une photographe que nous avons découverte dans ce microcosme prolifique et artistique qu'est Instagram. Les photos de Sandra répondent à toutes nos obsessions et nos inspirations. L'épure. Le minimal. L'essentiel. La texture qu'offrent les univers tels que les chantiers, les espaces en construction et les déserts dans un univers à la fois onirique et puissant. Une Esthète contemporaine. 
Hello Sandra, nous te remercions pour notre rencontre photographique !
Comment est née la photo pour toi ? 
J'ai toujours aimé la photo sans jamais envisager une carrière. 
Après quelques années en architecture d'intérieur à Paris, ma vie a changé radicalement en ayant mon 1er enfant avec un déménagement à Dubaï où je vie encore.
C'est avec les encouragements de quelques amis et Instagram, que depuis quelques mois, j'ai redécouvert la photo. Ne plus attendre de voyager ou faire quelque chose en particulier. Je porte un œil nouveau sur ce qui m'entoure. 
Le sentiment d'avoir réveillé quelque chose en moi, j'ai découvert ma passion. 
Comment la mise en avant de tes photos commence-t-elle ? 
À travers Instagram qui m'a permis d'être visible et d'être contactée pour quelques projets. 
Quels sont les univers, les sources d'inspiration qui te portent ? 
J'ai des goûts très éclectiques. Mes sources d'inspiration du moment sont les grands espaces vides, les sites de construction, les lieux qui n'ont pas d'attrait à première vue et dans lesquels je tente d'y trouver, à mes yeux, du beau.
Nous avons l'obsession de la matière, de l'organique, de l'espace désertique ou de l'espace en construction, que nous ressentons comme l'une des sources primaires de nos inspirations pour la beauté brute, épurée, essentielle que ces espaces dégagent. Cela tombe bien pour nous car le courant minimal de la photo est très prolifique en ce moment sur la toile, que nous trouvons particulièrement sublime et puissant dans tes photos, penses tu appartenir à ce courant ? 
Je ne sais pas si j'appartiens à un courant ou si j'aimerais y appartenir. J'ai définitivement un penchant pour la photo minimaliste mais beaucoup d'autres styles me plaisent. Ce qui m'intéresse dans une photo c'est ce qu'elle m'évoque, ce qu'elle suscite. Qu'elle provoque une émotion quelle qu'elle soit. La composition de mes photos (souvent minimale) est importante mais l'atmosphère l'est encore plus. 
Comment expliques-tu son attrait et son essor ? 
Je dirais que la photo minimale est par sa simplicité facile à lire et donc facile à aimer.
Comment puises-tu tes sources d'inspiration ? 
Mes sources d'inspirations viennent avant tout de l'environnement où je me trouve. Je suis visuelle, j'aime observer, contempler. Mais je suis également guidée par mes états d'âme, qui m'amènent d'instinct vers des lieux propices à ce que je veux communiquer sur le moment.
Que pensez-vous d' Oxence ? 
J'aime le côté essentiel et contemporain  d'Oxence. Son goût pour l'art. Sa sobriété. 
Je vois un minimalisme qui dialogue avec le ressenti, avec des moments de vie. Chose dans laquelle je m'identifie. 
Oxence m'évoque une parisienne élégante à la limite garçonne avec des origines scandinaves qui lui donne un touche mininale. 
Indépendante et lumineuse. 
Quel est ton rapport avec le vêtement ? 
J'aime la simplicité, qualité et confort. 
Je porte beaucoup d'attention aux details, finitions, coupe. J'aime les matières naturelles.
Je préfère avoir peu de vêtements mais de qualité et intemporels. Ma garde robe est composée en majorité de chemises (blanches/bleues), tee-shirts (blancs/noirs), jeans et quelques pantalons noirs et lin. 
Je m'accorde plus d'extravagance sur les chaussures. 
Qu'est ce que vous voulez ? 
Continuez à explorer, à découvrir toujours plus.
Le Corp'OXENCE, Le Corp des Esthètes contemporains
IG: @sehas_world / / @oxenceparis
www.sandracatarinaferreira.com

Laissez un commentaire